• Lettre ouverte adressée à Monsieur le Président Nicolas SARKOZY

     

    Monsieur le Président,

     

    Le protocole qui m’a permis de vous adresser cinq courriers auxquels vous avez répondu par l’intermédiaire de votre directeur de cabinet,m’a permis de comprendre que vous possédiez au sein de votre équipe gouvernementale des éléments de valeur non négligeable.

     

    Je reçois régulièrement, des messages, des mots dans ma boîte aux lettres, des appels au secours de pères et de mères qui me demandent de les aider à retrouver leurs enfants disparus.

     

    Mon profil particulier, ma façon de comprendre la dextérité intellectuelle mais prévisible de ces pervers encore trop nombreux, m’amène à penser que la puissance publique associée à des moyens judiciaires et policiers conséquents me permettraient de loger n’importe qui, n’importe où et de sauver de nombreuses familles en détresse.

     

    Le dogmatisme qui engendre la suspicion de tous, détruit progressivement la crédibilité que l’on accorde à des institutions qui font déjà face à une crise économique mondiale établie.

     

    Je me retrouve donc dans la position médiane qui consiste à protéger l’avenir de ma Patrie, c’est à dire l’institution mais aussi dans l’obligation de la faire réagir au plus vite afin d’éviter un engrenage évident qui transformera les prochaines marches blanches en débâcles sociales graves.

     

    J’ai d’ailleurs écrit à mes nombreux amis en leur précisant que la majorité des fonctionnaires de Police et de Justice sont des personnes qui font un travail difficile et parfois même particulièrement dangereux car le grand banditisme envahit progressivement nos cités.

     

    La Mafia locale ou internationale utilise l’enlèvement , la séquestration , le viol , le meurtre d’enfants ou d’adultes, à des fins commerciales car certains pervers paient ces sévices filmés très cher.

     

    Qui va les arrêter ?

     

    Moi, le Brigadier VERDI, un simple soldat qui veut corriger les choses, pour la FRANCE.

     

    C’est une mission politique difficile et presque impossible si personne ne souhaite dorénavant changer radicalement certaines méthodes d’investigation et de poursuites pénales.

     

    Cette lettre sera lue des dizaines de milliers de fois,certaines personnes ne comprendront pas ma démarche , d’autres apprécieront le fait qu’un HOMME ait osé écrire au Président de la République pour lui demander une responsabilité laborieuse et de long terme et d’une importance capitale pour l'avenir de ce pays.

     

    Je vous prie d’agréer Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération car les critiques associées à votre mandature sont le reflet évident d’une volonté de récupérer une position sociale très convoitée mais difficilement compréhensible dans sa complexité toute formation politique confondue.

     

    Fait à, CANNES le 13/08/10

     

    Pour SERVIR LA LOI, Pour SAUVER DES VIES.

     

     VERDI Patrice

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Octobre 2010 à 07:46

    The good thing about your information is that it is explicit enough for students to grasp. Thanks for your efforts in spreading academic knowledge.

    writing a dissertation | thesis dissertation | literature review

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :